Des possibles…

– Être plus présent dans mon corps, et sentir toutes les informations qu’il peut m’envoyer. C’est le traiter avec soin, avec attention, et il me le rend plutôt bien.

– Être émotionnellement plus stable, ne pas partir en grosse colère dès que quelque chose me pique, ou ne pas fermer les portes dès qu’on vient me titiller.

– Pouvoir exprimer ce que je désire sans crainte de jugement, parce qu’en fait, le seul jugement qui se mettait véritablement en travers de ma route, c’était le mien.

– Être à l’écoute de ma partenaire, de ses désirs. Choisir le plus librement possible d’y répondre ou pas, pouvoir négocier à part égale.

– Pouvoir être au monde le plus naturel possible, en montrant à qui je le souhaite mes vulnérabilités et ma sensibilité.

– Vivre une relation avec une femme puissante qui n’a pas peur de venir me chatouiller, qui n’a pas peur que je la chatouille.

– Faire confiance en la résilience de ma relation, aller au devant des crises et s’investir à deux pour en tirer des apprentissages et en sortir plus forts, plus proches, plus confiants.

– Vivre une sexualité épanouissante, diverse et nourrissante. En métaphore : j’ai l’impression de n’avoir joué qu’avec le triangle de l’orchestre, et que maintenant j’apprends tous les autres instruments.

Voilà ce que nous proposons. J’essaie d’être le plus complet possible, mais il est probable que j’ai oublié encore quelques points.

Le cours ne se veut pas une leçon de morale. De la même manière, je comprends la réticence ou l’appréhension à y aller, sous le motif que vous le feriez pour les femmes. Je suis passé par là aussi. Je me suis souvent dit que si je devais changer, c’était pour elles.

La grosse boulette.

Si j’ai changé ma façon de faire et de voir les choses, c’est au final pour ma bonne pomme.
Est-ce que j’ai le plaisir de pouvoir en faire profiter autour de moi, et particulièrement dans ma relation avec ma compagne ? Oui. Mais c’est ce qui découle du fait que je suis enfin à l’aise dans mes pompes.

Alors, ce programme, ça vous intéresse ou bien ?

Crédit photo : https://www.julienandremegoz.com/

Laisser un commentaire